Le Noël le plus original de notre vie !

Dans quelques jours nous allons célébrer Noël comme nous ne l’avons jamais fait ! Selon les directives actuelles, pour éviter une troisième vague après les fêtes, seule une personne peut être invitée dans une famille, la seule exception étant les personnes isolées qui peuvent voir deux personnes. De même, les commerces touchant aux soins des personnes comme les salons de coiffure, ne peuvent exercer leurs activités. Les vacances à l’étranger sont aussi fortement déconseillées. On peut ressentir une impression de liberté de plus en plus réduite…

On aurait pu se dire qu’il nous restait au moins la dimension religieuse de Noël. Depuis le 2 novembre, les messes sont interdites. Nous avons appris le 8 décembre que le gouvernement permettait aux différents cultes de célébrer à nouveau avec des assemblées de 15 personnes. C’était une manière de répondre aux injonctions du conseil d’Etat disant que la décision gouvernementale d’interdire le culte était illégale…

Face à cette décision de célébrer à 15, on pourrait, à juste titre, être complètement découragés : même célébrer normalement Noël en Eglise n’est pas possible cette année. Comme il y a 2000 ans, il semble qu’ « il n’y a pas de place pour la Sainte Famille dans la salle commune »...

L’équipe pastorale a cherché à permettre à toutes les personnes qui voulaient célébrer Noël cette année de pouvoir vivre une démarche spirituelle communautaire tout en respectant les règles sanitaires édictées. Pour cela, nous vous proposons plusieurs démarches.

La première est de montrer que c’est Noël en décorant nos maisons, fenêtres en façade, de crèches, bougies, posters ou affiches de Noël. Il faut partager notre joie de la venue du Sauveur. Il y a une lumière dans notre nuit, c’est le Christ ! Une manière de montrer que c’est Noël est aussi de distribuer le toute-boîte dans nos rues, nos quartiers, nos villages.

La deuxième démarche est de se montrer proches des personnes en souffrance, que ce soit par des coups de fil, des envois de cartes de vœux ou en soutenant les personnes par des services, ou en participant financièrement à la campagne de l’Avent et aux différentes œuvres qui sollicitent notre générosité. L’Asbl Le Toit attend les produits de soin (savons, dentifrices, …) près des crèches dans les églises.

La troisième est de vivre par groupe (15 adultes ou jeunes et les enfants de moins de 12 ans) une démarche de prière communautaire. Voir l'horaire dans l'onglet "Messes dominicales".  Comme les bergers, nous serons invités à aller voir ce qui se passe, à entendre la Parole du Seigneur, à vivre une courte démarche et à recevoir la bénédiction. Cela permettra d’accueillir, outre les enfants, plus de 750 adultes en 2 jours tout en respectant les normes sanitaires édictées (port du masque, gel à l’entrée, distanciation, groupe de 15 personnes)!

Cette dernière démarche, qui n’est pas une messe, nous fera toucher du doigt l’expérience des bergers à la crèche il y a 2000 ans ! Y avait-t-il plus de 15 personnes dans l’étable ? Ce n’est pas sûr. Cette démarche simple sera facilitée dans certaines églises par une inscription préalable pour éviter des temps d’attente trop long. Mais venez, même si vous n’êtes pas inscrits !

Oui, cette année, découvrons peut-être plus que d’autres années la venue du Sauveur au milieu de notre nuit et devenons-en les témoins !

Pour l’équipe pastorale, votre curé.